Ridicule, un réticule ?

Dans le dictionnaire National de Louis Bescherelle (1856) le réticule est le nom donné sous le Directoire aux petits sacs que les femmes portaient avec elles.  On a dit d’abord par plaisanterie, et ensuite par corruption, ridicule.

Une coupure de presse non identifiée, tombée par hasard d’un de mes livres anciens confirme la définition du dictionnaire :

“En 1797, Madame Tallien avait imaginé la robe à la grecque, toutes les parisiennes furent atteintes de l’antiquomanie et elles cherchèrent à qui mieux mieux les costumes grecs et romains. Mais les robes de coupe antique suppriment les poches et, pour le mouchoir seulement, on imagina de porter au bras un filet ou un petit sac. Quelques élégantes demandèrent au savant Jean-Baptiste Gail de baptiser la chose d’un nom à la grecque. Il trouva tout de suite le réticule. Mais hélas ! les marchands qui vendaient ce sac ne comprirent pas le mot et ils en firent … le ridicule”

Avec cette petite histoire je vous offre la grille du coeur ICI que vous pourrez broder pour en faire un … réticule.
Si vous brodez comme je l’ai fait sur une toile de lin Aïda 7 points au cm, vous pourrez sous les points lancés de la frise rouge insérer un ruban de soie rose pâle de 4 mm. Sinon les points lancés donnent un aspect ajouré à la broderie.

Comme vous le voyez je n’ai fait qu’un essai, quand je l’aurai fini je vous le montrerai… j’ai choisi un Liberty pour la doublure.

Un reticule