Une histoire de poupon

Il y a deux ou trois ans mon poupon, celui qui m’a été offert un jour de Noël  1956, a malencontreusement rencontré le front de ma petite fille … Pendant quelque temps je l’ai rangé dans une grosse boite en carton et je pensais que la réparation serait difficile. C’est ma fille qui le retrouvant bien triste au fond de ce carton  l’a emporté à Paris pour se renseigner sur une éventuelle intervention.

Maurice  cassé1

 

 

Ce poupon m’avait suivi partout, en vacances à la mer, à la campagne, il a fait 11 déménagements de Toulouse à Lille en passant par Grenoble, Paris et la Touraine pour revenir à Grenoble.

Poupon Maurice1

Il a même été exposé plusieurs fois avec quelques compagnes.

Victoria-1 OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je crois qu’il a le goût des voyages car on a conseillé à ma fille de l’envoyer chez une spécialiste des poupons en celluloïd à Pamiers. Voici le nom et l’adresse de cette restauratrice qui a oeuvré parfaitement. Je la remercie et vous la recommande.

Isabelle Gigot – Atelier Avant-après – 4, chemin du Jeu du Mail – 09100 – Pamiers

J’ai reçu avec joie mon poupon pour Noël 2014, à presque 60 ans il est tout neuf ! Merci à ma fille.

C’est un poupon de la marque SNF, ce doit être un “Jean-Pierre”, que j’avais baptisé Maurice, du prénom de mon père. Je trouve qu’il a un air très tendre, d’autres le trouvent triste. Si l’histoire de ses poupons vous intéresse un site vous en parle ICI.

Après avoir récupéré mon poupon j’ai cherché ses  habits, mais impossible de savoir où je les ai rangés …

J’ai donc décidé de lui faire quelques habits neufs.

Comme il est de la même taille que le “Michel” de “Modes et Travaux” j’ai tricoté un paletot et une barboteuse dont j’ai trouvé les modèles dans le livre “Nous habillons Françoise, Michel et les autres …”

Poupon Maurice 2

C’est un livre que j’avais acheté il y a déjà 20 ans et je vois qu’il n’est plus commercialisé.

P1070510

Voici donc les modèles, sachant que certaines d’entre vous aiment, comme moi, habiller nos poupons ainsi que ceux de nos enfants et petits enfants.

Nous habillons..

Nous habillons..-001

Nous habillons.. 1

Pour terminer mon poupon Maurice a rejoint une partie de ma collection de poupons-poupées qui me racontent toutes de belles histoires. Il faut dire que j’ai la garde de toutes les poupées familiales, celles que l’on ne pourra jamais mettre sur une brocante.

P1070506-001

Le jupon de Bleuette

Je ne suis pas très forte au crochet mais j’ai bien envie de me lancer dans la réalisation de ce petit jupon. Il était expliqué aux enfants qui recevaient La Semaine de Suzette en 1915 …. Il y avait longtemps que je ne m’étais pas occupée du trousseau des poupées…

Le tablier d’Hélène

Pour mes dix ans ma tante Hélène m’offrit sa poupée et son trousseau.

Hélas il est arrivé malheur à la poupée et je n’ai même pas de photos, mais il me reste quelques habits dont ce petit tablier avec sa jolie dentelle et un point d’épine d’une grande régularité, les petites poches sont aussi d’une grande finesse elles mesurent 3 cm …

Un jour je relèverai le patron mais en attendant je vous offre le patron du tablier de Bleuette paru dans la Semaine de Suzette dans les années 1910 de la même époque que le tablier de ma poupée Hélène.

A Lille …

On m’a fait découvrir cet été une boutique où j’ai trouvé cette carte (réédition d’une carte de Germaine Bouret) qui est de saison … et que je trouve charmante.
Cette boutique s’appelle Le petit souk, elle est située 13 rue de Paris à Lille. C’est un “lieu au goût d’enfance” nous dit la présentation sur le site, et c’est vrai.
J’ai aussi acheté cette petite poupée en carton (paper doll comme disent les américains) avec son trousseau et sa cuisine