Le Salon Creativa à Grenoble

Bien sûr ce n’est pas un salon parisien, ce n’est pas la même taille, le prestige de la capitale n’est pas là, ce n’est pas le métro qui déverse le flot des passionnées du “Do It Yourself” dans les allées du Parc des Expositions Porte de Versailles mais un tram qui roule tout doucement vers Alpexpo et qui amène quelques personnes voir tranquillement une petite centaine de stands de loisirs créatifs. Ce n’est pas une longue file qui s’étend devant moi mais trois personnes pour acheter le billet d’entrée à 5 €, les allées entre les stands paraissent larges, pas de bousculade, on peut discuter avec les vendeurs, leur demander conseil et on peut se restaurer ou prendre un café assis sans avoir tout à coup honte de s’asseoir trop longtemps sur une chaise … Alors  je voulais vous dire que le Salon Creativa à Grenoble c’est pas mal ! Vous avez encore deux jours pour vous y rendre.

Dans le hall d’entrée on peut admirer les travaux textiles de Lucile Calvez : applications de dentelles anciennes sur d’immenses tentures, jusqu’à 4,50 mètres de hauteur. Mais c’est le détail qui est admirable et que je tente de vous montrer.

IMG_5139

IMG_5141IMG_5144IMG_5147IMG_5148

Lucile Calvez était présente sur le Salon  explique ses motivations et parle de ses bijoux : pièces uniques à partir de matériaux anciens et naturels.

Ensuite je me suis arrêtée au stand “les jardins de Nana” qui vendent toujours du beau lin ( Sweitgart qualité Edimburgh 14 fils au cm, c’est mon préféré). Nous avons parlé du bon vieux temps où ils avaient un magasin à Tours rue Néricault Detouches. Quelques unes d’entre vous doivent s’en souvenir. Sur ce stand de nombreuses fiches et kits de point de croix dont certaines en solde et un fascicule abécédaire Rouge du Rhin à moitié prix.

Puis l’Atelier des Abécédaires de Lyon avec leur feutrine et des modèles de souris charmantes, Le Chat dans l’Aiguille et leur broderie traditionnelle mais toujours très fraîche et l’atelier de Flora avec les laines Lang et de jolis châles au crochet. Un magasin de tissus  très anglais DottyRose où je n’ai pas résisté devant de petits coupons à 2€50.

Après avoir admiré les patchworks de l’association meylanaise Quilts et Couleurs et avoir photographié ceux qui m’avaient le plus attirée :

  • une reproduction d’un ancien quilt américain, composé de 5602 morceaux de tissusIMG_5152
  • et un abécédaire appliqué IMG_5149J’ai terminé par le stand de la Maison de la Couture dont je vous parlais récemment qui propose des machines à coudre superbes, qui conseille toujours avec gentillesse et qui a un joli rayon de mercerie, leurs tissus Liberty n’étaient pas sur le stand mais les patrons Citronille.

Moi qui aime tant Paris aujourd’hui j’ai apprécié la douceur de vivre en province !

Calendrier de l’Avent

A partir d’un kit du Bonheur des Dames vendu dans les années 80, j’ai fait plusieurs calendriers de l’Avent. L’intérêt de ce modèle c’est qu’il se décline différemment en fonction des tissus trouvés. Chaque année mon stock de tissus de Noël grossit … certains sont trop tentants … et je peux continuer ainsi à faire des calendriers pour la plus grande joie des enfants. Celui-ci doit rappeler quelques souvenirs à certains grands enfants !

Ici j’ai brodé les chiffres au point de croix, on peut aussi transférer des chiffres sur le tissu de fond. Il faut ensuite quelques rubans et un petit patron de botte, les petits sacs sont faits à partir d’un rectangle de tissu plié en deux et froncé avec du coton perlé. C’est un calendrier assez vite réalisé. Vous avez peut-être le temps avant la fin du mois …

Boite à ouvrages

Ce modèle est paru dans la revue Ma Maison Mon Ouvrage n°431 Septembre 1984, j’avais acheté le kit vendu A La Bonne Renommée à Paris quand cette boutique vendait des tissus patchwork. “Je vous parle d’un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître”. Cependant ma boite à ouvrage malgré les années conserve cet air rococo que j’aime bien

 

 

 

Alphabet et roses

Ce quilt est réalisé à partir des lettres  du Chat dans l’Aiguille (créatrice Christelle Elbaz).
J’ai appliqué les lettres sur un tissu style toile à matelas. J’ai doublé avec un molleton.
J’ai pris du plaisir à broder ces lettres avec des points simples : de tige, festons, de Boulogne, de chaînette … bien expliqués dans le kit.