Anvers, sur les traces de Dymphne

Je vous avais promis un dernier propos sur le marquoir de Dymphne.
Je l’ai terminé  il y a quelque temps mais je pensais avant revenir à Anvers où Dymphne a vécu au 17e siècle pour découvrir les traces de son existence.

Par un beau matin de la fin du mois de mai avec mes enfants et petits enfants nous avons parcouru les rues du centre d’Anvers.

Tout d’abord je voulais voir “en vrai” la Maison Mercator Ortélius où Dymphne est née.

Voici la plaque explicative sur la maison.

Et la voilà telle que je me la représentai …

C’est l’arrière grand père de Dymphne qui en 1547 avait été le premier acquéreur de la propriété de la rue du Couvent Saint Michel ( aujourd’hui 15 Kloosterstratt ). Son père s’éteignit dans cette maison le 7 avril 1667 à l’âge de 82 ans, elle y était née le 15 avril 1633.

La maison passa près de deux siècles plus tard, en 1698, à la famille de Witte qui érigea au fond de la première cour l’édifice à façade Louis XIV et qui porte le millésime de 1698

Hélas nous n’avons pas pu voir les deux statues en réfection, après renseignements pris auprès des personnes qui occupent les lieux en ce moment (un décorateur qui expose des meubles et des photos).

J’avais en mémoire la photo trouvée dans un livre familial “Recueil de l’Office généalogique et héraldique de Belgique” article de Francis de Decker.

Les deux statues représentent Bacchus et Vénus elles sont dues à Faid’herbe contemporain de Rubens.

Nous avons pu visiter l’intérieur de cette maison avec émotion et découvert une superbe cheminée.

dont voici le détail :

Le plafond d’une immense salle est du 18e siècle mais cela m’a rappelé les dessins géométriques du marquoir.

Après avoir quitté cette maison qui reste encore pleine de secrets depuis sa fondation par un lointain parent nous sommes allés à l’église Saint André, paroisse de la Famille et donc de notre Dymphne.

Après avoir fait le tour de cette belle église de style baroque je me suis dirigé vers une sorte de sacristie où était exposé statues et tableaux et là je découvrais une belle surprise … Sainte Dymphne dont vous trouverez la biographie ou plutôt la légende ICI

Nous avons encore visité et parcouru Anvers avec ses magnifiques églises, dont Saint Paul où de superbes tableaux montrent Anvers à l’époque de Dymphne.

Et pour terminer voici la Grand Place avec l’Hotel de Ville à gauche où probablement Dymphne a mis ses pas.

Marquoir de Dymphne – 21 et dernière partie

Tout d’abord tous mes voeux pour cette année 2017 et merci pour les vôtres. Que cette année voit tous nos projets se réaliser et que nos petits points de broderie ou nos tricots nous apportent détente et sérénité.

img_7204

Je n’ai pas tout à fait terminé le marquoir, il me manque quelques points et il y aura un dernier post sur ce marquoir avec vos réalisations ainsi que la mienne terminées. Je vous parlerai aussi de tout ce que j’ai appris sur Dymphne de Deckere qui vivait à Anvers au 17e siècle.

Enfin nous parlerons de quelques unes de mes idées pour cette année : bien sûr un autre marquoir de ma composition à partir de motifs trouvés sur un album Alexandre, un modèle de pull jacquard, des couronnes de fleurs trouvées dans un journal ancien de transfert, une histoire d’ours, des ouvrages réalisés à partir d’illustrateurs de livres d’enfants … et sûrement des découvertes que je ferai au fil de l’année.

Grand merci à toutes celles qui m’ont suivie dans la réalisation du marquoir de Dymphne : Marie Claude, Catherine, Florence, Bobinette et Chevillette, Freyssinette, Marie Rose.

mclaude19

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La grille du marquoir de Dymphne a été publiée gratuitement jusqu’au 15  Mars 2017.

Elle est désormais téléchargeable à la Boutique pour 6 €.

Marquoir de Dymphne 15 –

C’est en brodant les feuilles du marquoir de Dymphne que je me suis aperçue que les feuilles de nos arbres s’envolaient et jonchaient les trottoirs. C’est un peu pour faire revivre leurs belles couleurs que j’aime les broder.

img_6736-001

C’est en pensant à ces feuilles que je me suis souvenue avoir brodé l’an dernier à la même époque une couronne de feuilles dont je ne vous avais pas parlé. Je vous avais donné le modèle ICI au moment de Noël 2011.

Cette fois j’ai brodé les feuilles de la couronne avec le fil dégradé DMC n°4130. Les glands sont brodés avec le fil mouliné n° 3032.

p1080621

J’ai brodé avec un seul fil de mouliné sur une toile Gander 14 fils au cm. Je pense faire une pochette avec quelques rubans aux couleurs automnales

Mes rubans sont rangés dans la boite à ouvrages que mon amie Ray m’a offerte.

p1070803

Et voici maintenant les belles avancées de mes amies :

freyssinette

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

mclaude14-001

DIGITAL CAMERA

Et pour terminer, en ce premier novembre toujours un peu nostalgique, voici encore quelques feuilles en souvenir des beaux automnes de la région.

img_2593

img_2582

img_2592

La grille du marquoir de Dymphne a été publiée gratuitement jusqu’au 15  Mars 2017.

Elle est désormais téléchargeable à la Boutique pour 6 €.

Marquoir Dymphne – 13

Me revoici après travaux, démarches, changement de fournisseur d’accès, de système d’exploitation, récupération d’images, de documents, de logiciels … enfin merci à mes aides ! J’ai maintenant une machine d’enfer et il faut donc que je m’en serve avec plaisir.

Il suffit de voir la carte d’Anvers pour imaginer la vie à l’époque de Dymphne et la part que prennent les navires dans l’histoire de la ville.

Ils symbolisent le voyage mais aussi le commerce avec l’Orient, les denrées nouvelles les tissus… et aussi comme dans toute ville portuaire à cette époque le goût de l’aventure.

carte-anvers

Merci aux fidèles brodeuses qui me suivent, Florence, Marie Claude et Freyssinette.

DIGITAL CAMERA

mclaude

freyssinette

Il nous reste encore huit parties.

La grille du marquoir de Dymphne a été publiée gratuitement jusqu’au 15  Mars 2017.

Elle est désormais téléchargeable à la Boutique pour 6 €.

Marquoir de Dymphne – 12

Voici le centre du marquoir presque terminé, je brode avec plaisir ce marquoir ainsi que mes fidèles adeptes que je remercie.

img_6653

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

mclaude-11

Nous sommes arrivées au milieu de ce marquoir et je pense que je publierai plus facilement les 11 dernières parties que les premières car il faut que je vous avoue que si je suis moins présente sur ce blog que je ne l’ai été c’est que ma connexion est mauvaise. J’ai pris donc la décision de changer de réseau d’accès et je pense avoir plus de plaisir à converser avec vous.

Après le 11 octobre nous parlerons d’un plaid brodé ces vacances, d’écharpes, de layette, des modèles anciens, d’un nouveau projet pour le mois de décembre. De nombreuses idées mises de côté en attendant que je puisse facilement poster.

La grille du marquoir de Dymphne a été publiée gratuitement jusqu’au 15  Mars 2017.

Elle est désormais téléchargeable à la Boutique pour 6 €.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer