Je vous l’avais promis et vous aussi avez tenu parole : vous êtes sept à m’avoir envoyé la photo de votre marquoir terminé et même encadré comme celui de Claudine.

Aussi grâce à vous une nouvelle rubrique fait son apparition sur les trésors de boîtes à couture : une galerie avec vos ouvrages et les miens. Lorsque je faisais des expositions d’ouvrages au Comptoir des fils, certaines d’entre vous s’en souviennent, je m’étais aperçue que de nombreux ouvrages restaient dans les armoires ce que j’ai toujours trouvé dommage car les travaux d’aiguilles sont là pour embellir, décorer et ainsi permettre la transmission des savoirs et techniques. Il faut donc les mettre en valeur pour les admirer et donner à d’autres envie de réaliser, d’apprendre et de s’exprimer par ses choix et à travers la technique qui nous donne le plus de plaisir.

Cet été j’ai lu quelques articles de Colette dans un livre qui relate sa collaboration à divers journaux comme Marie Claire, la Vie Parisienne, l’Eclair …

Elle écrit à propos du lin en 1951 :

“Froide, précieuse, irremplaçable parure des trousseaux d’autrefois, tissu de lin qu’on nomme fil demain, j’ai eu pour toi un amour sans récompense. Car il faut au fil de main une digne compagnie, la valenciennes véritable, la malines, les incrustations, le plumetis, les fils tirés …”

J’ajouterai que la toile de lin rend à nos broderies au point de croix toute leur finesse, continuons donc à prendre plaisir à broder et à admirer nos ouvrages.

Bravo donc à toutes celles qui m’ont envoyé la photo de leur marquoir !

Si certaines n’ont pas terminé aujourd’hui qu’elles m’envoient plus tard leur photo qui ira rejoindre les sept premières.