Le jour de Pâques étant la plus grande fête des catholiques, j’ai pensé que c’était le jour de vous parler des ornements religieux anciens.

Ces ornements des siècles précédents sont souvent brodés sur soie, foisonnent de couleurs et de décors, quelquefois bien conservés dans certaines églises ou dans certains musées. Des expositions leur ont même été consacrées.

Dans un article paru dans le journal De Fil en Aiguille n° 22 en décembre 2001 Christine Bedel y consacre un article, elle nous les fait découvrir et nous en raconte l’histoire.

Depuis le Moyen Age et jusqu’au début du XX° siècle ces ornements sont brodés de soie ou d’or, les motifs symboliques foisonnent : colombes, agneaux, roses, lys, coeurs, palmettes, feuilles d’acanthe … Quelques photos viennent illustrer ses propos et proviennent d’un catalogue d’Aymeric de Villelume, expert en art, spécialisé dans les tissus anciens. Les catalogues des ventes sont disponibles sur son site et font rêver ….

J’ai choisi aujourd’hui d’être plus modeste et de vous montrer un pavillon de ciboire que ma mère avait sauvé … du feu.

Je l’ai gardé en souvenir  comme un petit trésor … du passé. De plus je pense que peut-être ce pavillon de ciboire qui doit être blanc et or était sur l’autel le jour de Pâques, toutes les fleurs peintes sur la soie étant des fleurs de printemps.