Contact

[spb_text_block pb_margin_bottom=”no” pb_border_bottom=”no” width=”1/1″ el_position=”first last”]

Marie-Françoise de Decker

[/spb_text_block] [spb_text_block pb_margin_bottom=”no” pb_border_bottom=”no” width=”2/3″ el_position=”first”]

Il y plus cinquante ans que je brode, couds, tricote, chine, bricole… j’ai même réussi à en faire mon métier après la naissance de mon quatrième enfant.

J’ai commencé à donner des cours de broderie (point de croix, broderie traditionnelle, smocks, hardanger, jours …) chez « Imagine », cours Berriat, à Grenoble au début des années 90.

J’ai continué à la fin des années 90 à Lille en animant des ateliers et en faisant des démonstrations de broderie dans le très beau magasin « Loisirs et Création » situé à Euralille.

[/spb_text_block] [boxed_content title=”Contact” type=”whitestroke” pb_margin_bottom=”no” width=”1/3″ el_position=”last”]

Email : dedecker.mf@gmail.com

Facebook

Pinterest

[/boxed_content] [spb_text_block pb_margin_bottom=”no” pb_border_bottom=”no” width=”1/1″ el_position=”first last”]

Arrivée à Paris en 2000 je fus embauchée dans la charmante boutique « Angèle, Gaspard et Compagnie » où j’étais une « vendeuse conseil » dans les domaines de la couture et du tricot pour enfants, et où je donnais des cours de tricot. A cette époque j’ai même été interviewée dans le journal Libération et sur RTL au sujet du nouvel engouement des parisiennes pour le tricot dans ces années là !

En 2006 j’ai créé le « Comptoir des Fils » à Pocé-sur-Cisse en Touraine : j’ai pris beaucoup de plaisir à aménager ma boutique, à l’animer : des expositions eurent lieu sur de nombreux thèmes (cartes brodées, vieux jouets, linge ancien, tissus …) Mes clientes, sûrement trop peu nombreuses, deviendront des amies. La boutique fermera à la fin des années 2000 mais je développerai le blog du Comptoir des fils qui deviendra celui des « trésors de boîtes à couture ».

Pendant trois ans j’ai travaillé à temps partiel chez « Modes et Travaux », rue de la Pépinière à Paris, au rayon laine de la maison « Bouton d’Or Anny Blatt ». J’ai un faible pour les anciennes merceries parisiennes… et j’aime y revenir.

Aujourd’hui je continue d’animer de Grenoble et avec grand plaisir mes « trésors de boîtes à couture » tout en profitant de ma retraite… de mes enfants et petits enfants.

[/spb_text_block]