Une maison de poupée

C’est un modèle de la marque “Dimensions” intitulée “Victorian Dollhouse” paru en 1990. J’ai commencé à broder cette maison en 1992 en pensant attendre une petite fille qui s’est révélé être un petit garçon et comme il eut été à l’époque étonnant de décorer la chambre d’un petit garçons d’une maison de poupée, ma broderie a été soigneusement rangée jusqu’en ce début d’année.

Aujourd’hui j’ai la place d’installer mes poupées et cette broderie dans la chambre où mes petits enfants dorment quand  ils viennent me voir

J’en ai profité pour rajeunir le vestiaire de ma poupée : un élastique neuf pour la culotte que j’avais confectionnée en cours de couture à l’âge de neuf ans, avec coutures rabattues et pose de dentelles.

Puis j’ai lavé, repassé “empesé” le jupon et la robe cousus par ma mère et qui était la réplique de ma robe, inspirée bien sûr de la célèbre robe rose vichy de Brigitte Bardot.

J’aime le foisonnement des petits détails brodés comme dans une vraie maison de poupée des années victoriennes.

J’en avais découvert de merveilleuses à Prague dans un musée des vieux jouets.

Ainsi qu’à Edimbourg au Musée de l’enfance (Museum of Childhood) où j’ai découvert la maison de poupée de la Princesse Elizabeth qui deviendra la Reine Elizabeth, ainsi que de nombreux jouets que vous pouvez découvrir sur le site.

Ainsi que celle-ci qui rappelle celle que j’ai brodée.

Puis l’intérieur d’une autre avec tant de merveilleux petits sujets.

Ce monde miniature est celui de l’enfance, des rêves, et du plaisir des yeux …

Il faudra que je finisse de construire la vraie maison de poupée que l’on m’a offerte il y a quelques années, ce sera pour le plaisir des yeux de mes petits enfants et le mien.

Et puis j’ai encore deux modèles de maisons de poupées à broder pas encore commencés.

 

 

 

 

 

 

Un abécédaire venu du Nord – suite et fin.

Vous vous souvenez ?

Cet abécédaire a hanté mes armoires, placards, paniers pendant 36 ans ! En ce début d’année 2018 je l’ai terminé avec joie mais aussi un peu de nostalgie.

C’est sûrement le premier abécédaire que j’ai acheté en kit distribué par le magazine 100 idées du mois de Mai 1982 mais venant du “Comptoir des Etoffes” fondé par Monique Lyonnet et Laurence Roque. Laurence Roque avait une boutique d’antiquités au n° 69 rue Saint-Martin et Monique Lyonnet avait découvert de jolis modèles provenant de la Guilde de l’Artisanat danois fondé en 1928. Elles décident en 1982 de se lancer dans l’aventure de ce qui deviendra le “Comptoir des Ouvrages”.

Dans les années 1970 j’avais brodé surtout des modèles anglais, en 1975 dans le magazine 100 idées on nous parlait de modèles d’abécédaires anciens, les fameux modèles d’Anne Giffard.

En Juin 1984 dans le magazine Ma Maison Mon Ouvrage je me souviens de ces pages qui me faisaient réver. Il s’agissait d’une collection d’abécédaires anglais.

Dans les années 1980 le magazine Modes et Travaux sous la direction de Dominique Roche (qui lancera plus tard marie Claire Idées) commença à publier de nouveaux modèles : l’abécédaire de Bécassine, et les tous nouveaux modèles de Cécile Veissière.

Enfin bien sûr c’est en 1986 que le livre du point de croix de Régine Deforges et Geneviève Dormann paraissait. Elles racontaient : “Ainsi depuis des années, nous avions eu, toutes les deux, des jours rose indien, des heures vertes, des instants d’outremer … ”

Pour terminer je vous propose de rester dans ces années là puisque deux de mes compositions sont datées 1987 : un petit rouge que je viens de retrouver et l’abécédaire au panier que vous connaissez peut-être et que vous trouverez à la Boutique.

Abécédaire rouge 1987

Abécédaire au panier

 

 

 

 

 

 

Un alphabet de la Mode Illustrée

La Mode Illustrée a paru de 1860 à 1937. J’ai deux années reliées datant de 1871 et 1873, années charnières historiquement : fin du Second Empire et début de la IIIe République.

J’aime toujours les feuilleter, je découvre chaque fois des nouveautés, si l’on peut dire : corbeilles à ouvrages, coussins au point, broderie pour paroissien, chapeaux à rubans et voilette, éventail oriental, corsages à basques et à revers, jupons en mousseline, paletots en molleton de laine, robes de baptême, fichus en crêpe de chine, passementerie, écritoire de voyage, ménagère à aiguilles, pelote brodée, costume en Faye, toilettes de soirées, broderie au point russe -je n’ai jamais trouvé ce qu’était le point russe-, châle tricoté, point jarretière (ça c’est le point mousse), enfin vignettes pour mouchoirs, filet brodé.

La Mode Illustrée1

 

IMG_5956

IMG_5952

La description des tissus me ravit toujours : des grenadines légères comme les fils de la Vierge, avec de minces rayures satinées semblables à des éclairs traversant un nuage; des batistes nuance bois presque aussi légères que de la gaze de soie, avec des rayures blanches brochées de marguerites…

Je ne vais pas jusqu’à lire la petite princesse des Bruyères, ni Gisèle comtesse d’Empire, quoique … je me suis cependant renseignée sur celle qui écrivait les feuilletons : une jeune allemande E.Marlitt, devenue sourde qui ayant dû interrompre sa carrière musicale s’était tournée vers l’écriture. Mais ne nous éloignons pas trop de nos ouvrages de dames.

Enfin j’ai découvert  un joli alphabet que j’ai scanné au départ pour montrer à ma petite fille de jolies lettres. Elle aussi, comme moi, aime les alphabets, les colorier ou les dessiner.

IMG_5824

 

Puis à l’heure où le coloriage est de nouveau à la mode j’ai colorié le A, puis j’ai pensé en faire un transfert sur tissu.

1962998

Ce sera donc au choix : les colorier, les broder (au point de tige ou au passé plat), les imprimer.

IMG_5796-002

Si d’autres lettres vous plaisent j’en scannerai d’autres en bonne définition. Laissez moi un commentaire en m’indiquant vos préférences..

Amusez vous !

 

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Du chocolat pour Pâques

C’est devenu assez traditionnel sur ce site : pour les Fêtes je vous offre des reproductions de chromos de ma collection personnelle et je choisis parfois des chromos qui font la publicité du chocolat. Cette fois-ci c’est encore le Chocolat Masson qui nous les offre : une jolie série d’images probablement éditées dans les années 1880-1890 par les imprimeurs Vallet Minot.

En voici donc les photos :

Chocolat Masson255-001

Chocolat Masson256Chocolat Masson257Chocolat Masson254Chocolat Masson258Chocolat Masson259

Si vous voulez les transférer sur un tissu je vous propose de télécharger ICI une page avec les chromos (inscriptions en miroir).

Chocolat Masson

Enregistrer

Un panier de cerises

Je viens de terminer de broder ce panier de cerises dont j’avais acheté le modèle chez Laurence Roque à la fin des années 1980. C’est la réplique du panier de raisins que je vous avais déjà montré.

Un panier de cerisesLaurence Roque avait dû s’inspirer des dessins des tapisseries du 19e siècle pour créer ces modèles et  les couleurs sont particulièrement réussies. Par contre  les grilles vendues à cette époque n’étaient pas très faciles à réaliser et  j’ai été guidée parfois par mon inspiration plus que par la grille. Je suis contente toutefois du résultat et de ma persévérance puisque ce panier attendait d’être brodé depuis trente ans dans mes archives …

Voici donc la grille qui n’est plus commercialisée et qui ne pourrait l’être aujourd’hui en l’état …  P1080334

Pour rester dans le sujet du panier de cerises voici quatre chromos du Bon Marché (années 1890) tirés de ma collection et que je trouve assez amusantes.

Vous pourrez peut-être les transférer sur tissus ou les imprimer.

BM Un garde survintBM qui vous rend si hardisBM maisBM le garde

Cartes “A la Belle jardinière ” et Marquoir Françoise – 18

Les évènements de ce début de mois de janvier sont venus un peu perturber mes projets et la paresse aidant je suis bien en retard pour vous offrir mes voeux pour 2015.

Pour me faire pardonner ce retard je viens vous offrir cinq cartes publicitaires de ma collection personnelle, venant toutes les cinq du magasin “A la Belle Jardinière” de Lille. Elles datent toutes de la fin du 19e siècle. J’ai fait quelques recherches sur internet et je n’ai pas trouvé de représentation de ce magasin. Peut-être l’une d’entre vous pourra me renseigner. Où se trouvait-il à Lille ? Quand a-t-il disparu, ou a-t-il été remplacé par un autre magasin ?…

Vous pourrez vous servir de ces cartes pour les transférer sur du tissu ou sur du carton pour faire vos propres cartes de voeux. On les croirait sorties du livre d’Emile Zola “Au bonheur des dames”.

Jardiniere272-002 Jardiniere271 Jardiniere273Jardiniere274Jardiniere270

Et voici la belle publicité au dos de ces cartes.Jardiniere276

 

Après ces petits cadeaux, je n’oublie pas le marquoir de Françoise nous en sommes à la partie 18

La grille du marquoir Françoise a été téléchargeable jusqu’au début du mois de Mai 2015.

Elle est désormais en vente à la Boutique pour 6 €

Francoise 18

Merci à toutes celles qui m’envoient les photos de leurs ouvrages, Florence et Marie Claude partagent avec vous leur ouvrage terminé. Cela nous donne du courage pour avancer plus rapidement.

DIGITAL CAMERA

brode par Marie Claude