C’est sur cette brocante que j’ai commencé à chiner il y a quelques années. L’ambiance y est toujours sympathique, brocanteurs et particuliers se mêlent.  Ce quartier est le plus ancien de Grenoble, il rappelle les villes méridionales et a été le quartier des italiens au 19e siècle.

Il ne faisait pas très beau dimanche mais très doux et je me suis régalée à arpenter les quais et la rue Saint-Laurent. Voilà un petit aperçu pour donner envie aux tourangelles de venir à Grenoble.

brocante de la rue Saint Laurent

De cette belle brocante j’ai ramené de vieux journaux :

– un “Cahier du Jardin des Modes” 1981 avec de beaux modèles de layette : notamment un modèle de couverture en laine zéphir toute légère et un patron de couverture en Liberty.

Jardin des Modes

– quelques “Mon Ouvrage” des années 30, où j’ai trouvé les modèles de deux jolies petites robes, une revue de tricot de ces années là avec une cape au crochet (assez simple mais amusante sûrement à crocheter) et une “liseuse” que je trouve tout à fait intemporelle.

Journal de tricot

– un “Modes et Travaux” 1954 avec de jolis dessins de modèles couture pour enfant, un modèle de gants au tricot et un trousseau pour poupon, le fameux poupon Michel qui vient d’être commercialisé et dont Françoise, la poupée du journal annonce la naissance…

Pour quelques euros je me suis vraiment fait plaisir !

Modes et Travaux 1954

En rentrant je suis passée par le Jardin de l’Hôtel de ville où de beaux rosiers fleurissent, pour me rappeler les jardins de Touraine et parce que j’aime ce jardin où le souvenir de Stendhal demeure.

Jardin de l'Hotel de ville