Almanach, calendrier et agenda s’acquièrent en ce mois de Janvier.

Objets que l’on conserve comme des petits cailloux pour se souvenir des années qui passent, souvenirs heureux, ouvrages, voyages, anciennes adresses. Chaque année j’en achète plusieurs ou on m’en offre car je vais vous montrer une partie de mes petits trésors … et cette année vous proposer le calendrier des trésors de boîtes à couture.

Tout a commencé par un vieil agenda de ma mère, un agenda où elle avait fait ses comptes en 1936 … elle m’abandonna 20 ans plus tard cet objet pour que je puisse faire des gribouillages. Je devais avoir entre 4 et 6 ans et chaque fois que j’ouvre ce livre c’est toute mon enfance qui revient. Je vous fait grâce de toutes ces pages remplies de dessins, de lettres, de décalcomanies plus ou moins réussis, de coloriages, de découpages. Je vous en montre quelques unes car celles de ma génération se souviendront peut-être de ces images. Pour les autres ce sera un retour sur les années 50 …

Puis ce fut l’enfance de mes enfants dans les années 80 avec les agendas de “Modes et Travaux”.

Plus tard j’ai acheté et ceux de la guilde danoise et deux m’ont été offerts par une amie des trésors de boîtes à couture, Anne, que je remercie encore pour m’avoir fait découvrir  ces beaux modèles des années 80.

Dans ces années là la maison “Rouge et Or” éditait pour les enfants des agendas illustrés avec les images tournantes de Ernest Nister.

C’est à partir de 1993 que Regine Deforges va publier un agenda avec des modèles de point de croix. D’abord à partir d’anciens modèles de sa collection puis elle fera plus tard appel à des créatrices.

En 1996 DMC fit paraître un agenda à l’occasion du 250e anniversaire de la firme avec de belles photos d’ouvrages anciens ainsi que des grilles sorties de leurs archives.

Dans les années 2000 les éditions de Saxe éditèrent des calendriers avec des modèles de point de croix de nouvelles créatrices ainsi que d’anciens abécédaires, la plupart des modèles d’Anne Marie Giffard.

Enfin pour moi une mine concernant le début du 20e siècle : l’almanach 1912 qui regorge d’anecdotes, de publicités pharmaceutiques des plus amusantes, de recettes miracles, en passant par le dictionnaire des peintres et celui des hommes politiques, et par des dessins d’arbres généalogiques … 

Mais revenons en 2017, plus de cent ans après la parution de ce dernier almanach pour parler de mon projet de vous offrir chaque mois la grille d’une couronne fleurie avec les fleurs qui poussent à priori ce mois là.

J’ai trouvé les grilles de ces couronnes sur un magazine “Tous les ouvrages transferts” du début des années 90. Je ne connais que quatre numéros de ces parutions “transfert”. En effet à cette époque on ne brodait plus le point de croix marqué mais compté. Je pense que ces numéros n’eurent pas beaucoup de succès. Cependant en les recopiant et en les mettant à l’endroit je trouve que ces couronnes sont très jolies, un peu naïves, et elles me rappellent celles des broderies danoises.

Maintenant voici mon interprétation, j’ai choisi les coloris car il n’y avait pas d’indications concernant les couleurs (pas de références DMC ni autres), j’ai brodé sur une toile 14 fils au cm avec un seul fil de mouliné.

Cette couronne du mois de janvier me parait être une couronne de roses de Noël ou hellébores.

J’ai choisi les couleurs en pensant aux couleurs un peu acides de ces fleurs.

Il n’y a aucune symétrie dans la couronne ce qui est plus facile à réussir car j’ai de mauvais souvenirs quand on se trompe d’un seul point …

 

Pour télécharger la grille de la couronne de Janvier cliquez ICI

Vous avez jusqu’à fin janvier pour télécharger gratuitement cette couronne ainsi que le marquoir de Dymphne. Ensuite les grilles seront à la Boutique.

J’attends les photos de votre marquoir Dymphne et je vous montrerai mon ouvrage très bientôt avec des précisions sur la vie de Dymphne. Même si vous n’avez pas terminé vous pouvez m’envoyer la photo.